L’atelier n’est pas spécialisé
dans un domaine particulier
car je considère la lutherie
comme un tout, chaque domaine
apportant aux autres.
Le réglage et la restauration
des instruments et archets anciens
sont le meilleur moyen d’approfondir
ma connaissance de ces instruments
du passé.
C’est cette culture acquise de façon
concrète qui permet de construire
de nouveaux instruments en
comprenant ce qui est essentiel.