J’ai réalisé quelques copies précisément d’après des instruments que j'avais sous les yeux (Gagliano, Scarampella, Bergonzi.) et d’autres en m’inspirant plutôt du style et de l’architecture qu’en copiant un instrument en particulier (Montagnana, Guarneri, Maggini, Camilli, Stradivari...).

L’intérêt pour moi et pour le musicien est de comprendre et de retrouver le type de sonorité et de timbre déterminés par l’architecture de l'originale. Sans l’égaler on peut
retrouver une couleur de timbre, une prise de son et des caractéristiques de jeu qui permettent au musicien de passer de l'originale à la copie en gardant son style de jeu.

Pour moi l’architecture est essentielle, c’est ce qui explique que des instruments conservent leurs caractéristiques de timbre et de jeu même après de grosses restaurations avecdoublages, revoutages, rebarrages ...

La pratique de la copie permet aussi de sortir de ce que l’on a l’habitude de faire et de progresser dans son travail.

















Copie Bergonzi

Copie Scarampella

Copie Maggini