Lors de la construction je tiens à réaliser moi-même toutes les étapes d’un instrument, tout d’abord parce que c’est un plaisir qui ne m’a pas quitté depuis mes débuts et ensuite parce que la conception et la sonorité dépendent de chaque pièce de l’instrument, que la personnalité, le style et l’authenticité se situent à chaque étape, se retrouvent dans les coups de main, le procédé de construction, le choix des outils …
La réalisation personnelle de chaque pièce permet aussi de modifier la conception initiale en fonction des caractéristiques du bois, de l’influence d’un instrument que j’ai à l’atelier à ce moment là, etc…

Ces choses là sont très intuitives et liées à des sensations personnelles, non transmissibles à un assistant. Je tiens à garder cette souplesse et cette liberté de choix à chaque étape qui permet de ne pas figer mon travail et qui fait de la fabrication d’un instrument une pièce unique et une aventure passionnante.





La copie d’ancien est également une approche très intéressante de la construction, surtout si on peut avoir l’instrument sous les yeux. Cela permet de comprendre la conception et les coups de main, le style d’un auteur, les rapports entre structure et sonorité mais pour moi cette pratique reste occasionnelle car elle offre peu de liberté.

Réalisations :Modèles en copie
Modèle personnel